A la recherche de la panthère noire

Le 18 septembre, vers 18h30, les pompiers d'Armentières reçoivent un étrange appel : une panthère noire se baladerait sur les toits d'une rue passante de la commune. Les vérifications ne prennent pas longtemps et ce qui aurait pu être une simple blague n'en est pas une. Une jeune panthère, âgée d'environ 10 mois, marche sur les toits de bâtiments, créant à la fois émoi et zizanie dans le quartier ! Mais d'où vient-elle et comment a-t-elle pu se retrouver sur les toits ? 

Panthere noire

  La panthère noire volée du zoo :  

 

Le 18 septembre, vers 18h30, les pompiers d'Armentières reçoivent un étrange appel : une panthère noire se baladerait sur les toits d'une rue passante de la commune. Les vérifications ne prennent pas longtemps et ce qui aurait pu être une simple blague n'en est pas une. Une jeune panthère, âgée d'environ 10 mois, marche sur les toits de bâtiments, créant à la fois émoi et zizanie dans le quartier ! Mais d'où vient-elle et comment a-t-elle pu se retrouver sur les toits ? 

Il aura fallu près de 2 heures et demie et les efforts cumulés des forces des pompiers, de la police, d'agents ONCFS et de vétérinaires pour pouvoir endormir et capturer le jeune félin. Leur mission n'était pas de tout repos, il ne fallait pas effrayer l'animal, ni même le stresser, au risque d'une mauvaise chute qui aurait pu lui être fatale ! Le gros chat noir se trouvait quand même en haut d'un immeuble de trois étages. Mais cela ne semblait pas la perturber. Loin de là, même, elle se montrait extrêmement curieuse de l'environnement qui l'entourait. 

Et c'est avec une fléchette anesthésiante que l'animal a pu être maîtrisé, après ses allers et venues au sein d'un appartement. Les premiers éléments d'enquêtes sont troublants : l'animal appartenait à un particulier qui aurait. Mais les versions des habitants sont différentes. Certains assurent que le propriétaire de l'animal est partie en vacances, tandis que d'autres affirment qu'il a pris la fuite peu avant l'arrivée des pompiers. Une chose est sûre, l'individu identifié à ce jour est aujourd'hui recherché. Il devra prouver qu'il était apte à détenir une panthère chez lui (devant obligatoirement détenir un certificat de capacité) et que les conditions de détention respectaient une certaine réglementation. Il devra aussi s'expliquer sur le cas de dégriffage de sa panthère, acte interdit par la loi. 

La jeune panthère, qui pèse entre 25 et 30 kilos, fût confiée à la Ligue de Protection des Animaux avant d'être envoyée au zoo de Mauberge. Un transfert, pour ce mercredi, était prévu au sein du refuge de l'association Tonga, Terre d'accueil. Mais celui-ci ne se fera pas dans l'immédiat... Peut-être même jamais ! 

Dans la nuit du lundi 23 au mardi 24, la panthère a été volée. Le sas de sécurité de la fauverie, un bâtiment très sécurisé du zoo où elle reprenait des forces en quarantaine a été forcé afin d'accéder à l'animal. C'est près de six portes qu'il fallait franchir avant d'y avoir accès ! Les malfaiteurs savaient parfaitement ce qu'ils faisaient et ce qu'ils voulaient. L'animal qui rappellons-le est habituée au contact de l'homme n'a pas dû être difficile à enlever. Selon les soigneurs, elle était même très câline, toujours en recherche d'attention. D'ailleurs, aucun autre enclos n'a été forcé ni animal volé. 

Chapter Animals, qui prévoit la construction d'un sanctuaire en France dans les prochaines années est sous le choc en apprenant cette nouvelle. Nous avons aussitôt adressé un courriel de soutien au maire de la commune qui a décidé de porter plainte et s'inquiète de l'état de la petite panthère, déjà relativement faible. Nous soutenons la ville et Monsieur le maire dans ces démarches afin que les malfaiteurs soient retrouvés et punis ! 

Il faut savoir qu'une panthère se vend 15 000 euros, donc toutes les pistes doivent être envisagées. Est-ce son propriétaire qui a voulu la récupérer par n'importe quel moyen ? Des malfaiteurs souhaitant une rançon, ou pire encore, revendre la panthère sur le marché noir . En tout cas, ce qui est sûr, c'est que cet acte est criminel. Il n'est pas le fruit du hasard. Il faut savoir que trop faire parler d'un animal saisi peut s'avérer dangereux pour lui. Les médias ont tous souhaité s'emparer de l'affaire, révélant son lieu de détention provisoire. Bien que son enlèvement dans le zoo n'ait jamais dû avoir lieu, la zone étant sécurisée et sous vidéosurveillance, il est dommage qu'autant d'informations aient éclaté dans la presse. 

Chapter Animals supplie que la panthère soit rendue au zoo ! Quiconque aurait des informations concernant l'animal et son lieu de détention, surveillant de près les annonces concernant les animaux non-domestiques à vendre sur les réseaux est prié de nous contacter au plus vite afin de transmettre les éléments aux autorités compétentes !

 

 

Panthere particulier 02

 

 

Donsguepard

 

Chapter Animals zoo panthère panthère noire vol