LIVE CITES - Décisions finales concernant le bien-être animal 

La Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d’extinction (CITES) vient de terminer. Il est temps pour notre association de récapituler les mesures - plutôt positives - prises pour la protection des espèces en voie de disparition.  Interdiction d'exportation des éléphanteaux africains, changement d'annexe pour les loutres interdisant son commerce, changement d'annexe pour la girafe surveillant son commerce, surveillance importante pour le vautour, le lion ou encore le guépard, entrée dans la convention de nombreuses espèces sous-marines....

 

Cites resume

  LIVE CITES - Décisions finales concernant le bien-être animal :  

La Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d’extinction (CITES) vient de terminer. Il est temps pour notre association de récapituler les mesures - plutôt positives - prises pour la protection des espèces en voie de disparition.  Interdiction d'exportation des éléphanteaux africains, changement d'annexe pour les loutres interdisant son commerce, changement d'annexe pour la girafe surveillant son commerce, surveillance importante pour le vautour, le lion ou encore le guépard, entrée dans la convention de nombreuses espèces sous-marines....

Si Chapter Animals a déjà publié les décisions prises concernant les éléphants d'Afrique, les girafes et les loutres, nous n'allons pas nous étaler dessus. Récapitulons vite fait :

- Éléphants d'Afrique (Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Gabon, Kenya, Libéria, Niger, Nigéria, République arabe syrienne, Soudan, et Togo / Zambie / Botswana, Namibie et Zimbabwe) : les éléphanteaux africains ne pourront plus être exportés vers l'étranger ; la Zambie souhaitait faire passer sa population d'éléphants de l'annexe I à la II, autorisant son commerce, ce qui fut refusé ; les quatre pays africains possédant leur population d'éléphants à l'annexe II souhaitaient amoindrir la protection des éléphants pour le commerce d'ivoire, refusé également.

- Girafes (Kenya, Mali, Niger, République centrafricaine, Sénégal et Tchad) : les populations de girafes sont désormais inscrites à l'annexe II. Cela n'interdit pas sa chasse et son commerce, mais permettra de les surveiller attentivement. 

- Loutres d'Asie (Bangladesh, Inde, Népal et Philippines) : les populations de loutres passent de l'annexe II à l'annexe I. Leur commerce et leur chasse sont désormais interdits. 

- Rhinocéros noirs/blancs du Sud (Afrique du Sud, Eswatini, Nambie) : Le quota pour les chasses aux trophées d'Afrique du Sud augmente. Il passe de 6 à 9. Cette décision fut soutenue par l'U.E ou encore les États-Unis. En revanche, la décision de la Nambie, de faire passer sa population de rhinocéros blancs du Sud de l'annexe I à l'annexe II, permettant l'ouverture de la chasse aux trophées, a été rejetée.  Également rejetée, celle de l'Eswatini d'enlever la notation de l'annexe II de sa population, avec un quota de zéro, afin de permettre de reprendre la chasse.

- Saïga (États-Unis et Mongolie) : La décision de transférer la population de Saïga de l'annexe II à l'annexe I à été rejetée également. Toutefois, malgré son annexe II, son quota de chasse et de capture est de zéro. Une victoire. 

- Grues Couronnées (Burkina Faso, Côte d'Ivoire et Sénégal) : la grue couronnée est une des (nombreuses) espèces qui bénéficient désormais de son entrée au sein de l'annexe II de la CITES. L'annexe II permet la chasse et la capture de l'espèce, mais avec des quotas précis.

- Vautours africains : le vautour ne bénéficie pas d'une entrée à la CITES mais sa population diminuant par le braconnage et pour la médecine traditionnelle, un processus sera lancé afin de surveiller les populations et renforcer leur protection dans un avenir plus où moins proche.

- Crocodiles (Mexique) : la décision de transférer la population du Mexique de l'annexe I à l'annexe II a été rejetée. Le Mexique souhaitait mettre en place dans centres d'élevages en ranch pour le cuir et la viande de crocodile.

- Grands félins d'Afrique (Afrique du Sud, Namibie) : Un processus sera lancé pour surveiller les populations des léopards et des guépards, afin de renforcer leur protection et l'impact du trafic sur leur conservation, y compris via les chasses aux trophées. Si ces deux espèces sont inscrites à l'annexe I,  interdisant le commerce et la chasse, certains pays africains ont réussi à déplacer leur population sous une annexe différente. Un processus similaire sera mis en chasse afin de surveiller les fermes d'élevage pour la chasse en boîte concernant les lions. 

- Vie maritime : les requins-makos, les requins-taupes ou encore les concombres de mer ont bénéficié d'une entrée à l'annexe II de la CITES. Trop longtemps laissés de côté, la vie sous la mer bénéficiera désormais d'une meilleure protection.

 

 

Resumedecisionsciteslecture

 

 

Donscites

 

Chapter Animals Afrique CITES CITESCop18 loutre trafic loutre d'Asie loutre cendrée Asie Japon