Des aras au centre commercial E.Leclerc de Rouffiac

  • Le 02/09/2019

C'est encore une nouvelle polémique impliquant l'enseigne E.Leclerc et le bien-être animal, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux ces derniers jours et c'est autour du magasin de Rouffiac (31). Du 26 au 31 août, le centre commercial proposait une animation mettant en scène plusieurs espèces de perroquets aras. Il est important de rappeler que ces oiseaux sont, pour beaucoup, en voie d'extinction et inscrits à l'annexe II de la CITES. 

Aras

  DES ARAS DANS UNE GALERIE MARCHANDE :  

 

Si la captivité de ces magnifiques oiseaux a pu émerveiller les yeux d'enfants, de nombreux clients du magasin n'ont pas hésité à aller se plaindre à la direction. Et si la captivité était déjà déplaisante, c'est surtout le "spectacle" des oiseaux qui a déplu. Un vol libre, dans la galerie marchande, au milieu des clients et des employés de l'enseigne. Cette démonstration, d'une vingtaine de minutes et laissant les espèces une à une s'envoler, était visible trois fois par jour. Parmi les espèces présentées, des aras à ailes vertes, des aras militaires, des bleus ou encore des perruches conure soleil.

Suite aux nombreuses plaintes du magasin, dû principalement à ce spectacle, les oiseaux ont quitté le centre commercial 48 heures avant le départ initial. Toutefois, de nombreuses questions restent encore sans réponses tandis que l'enseigne décide de se la jouer sourde d'oreille. Comment le patron du magasin a-t-il eu l'idée, alors que la question sur les animaux en captivité est de plus en plus présente, d'exposer des oiseaux en cage ? Qui a eu l'idée de les faire voler au milieu de la foule ? À quel titre ce genre d'animation peut-il être pédagogique et protéger l'espèce dans son milieu naturel ? Nous savons que les aras appartenaient à une société d'exposition et d'animaux ayant déjà collaborés avec de nombreuses autres enseignes, comme Carrefour ou Géant Casino. Cette même société qui met en avant l'argument commercial que les gens se déplaceront de loin pour assister aux spectacles, en prenant l'exemple que les gens ne vont plus au cirque mais au zoo.

En 2019, est-ce vraiment nécessaire de voir ce genre de numéros dans les galeries marchandes ? La réponse est non. Regarder les plus beaux perroquets, cacatoès et perruches du monde s'envoler est beau. C'est même magnifique. Mais pas dans un centre commercial. Pas au milieu d'une foule de gens, du bruit et du stress. Un accident est si vite arrivé... Nous ne voulons plus voir de telles représentations. Une galerie marchande sert à trouver des magasins pour aller faire ses courses, en aucun cas à voir des oiseaux s'envoler et retourner dans leurs volières.