Baby, victime de l'industrie du spectacle

  • Le 13/05/2020
  • Dans News

Baby.

Cela n'est pas nouveau. L'éléphante Baby va mal. Capturée au Kenya, alors âgée de 2 ans, handicapée de la patte arrière gauche, privée de congénère de son espèce, vivant la majorité du temps dans un camion...  Notre structure cherche avant tout le dialogue. Nous avons pour but d'offrir les meilleures conditions de vie aux animaux et, pour cela, il est souvent nécessaire de savoir faire preuve de diplomatie. Encore faudrait-il que cela soit possible... Et dans l'intérêt de Baby, c'est la meilleure des choses à faire. Combien de preuves faudra-t-il encore pour démontrer que la vie que même cette éléphante est incompatible avec ses besoins fondamentaux ? Comment peut-on prétendre que sa vie d'éléphant sauvage ne lui manque pas ? Aujourd'hui, il est bien évidemment impossible de replacer Baby à l'état sauvage, mais une solution pourrait voir le jour. 

Cette solution, elle pourrait s'appeler Elephant Haven. Il s'agit du premier sanctuaire pour éléphants d'Europe, et il se situe en France. À ce jour, cet établissement ne possède pas encore d'éléphants, mais nous avons appris que sa première habitante pourrait arriver prochainement. Alors que faut-il attendre ? Un accident causant la mort d'un homme, comme pour Samba ? Un accident causant la mort de Baby, tout comme Tyke ? Sur une vidéo, diffusée en janvier dernier et tournée en Espagne, Baby provoquait déjà un accident. Entre la morphologie d'un éléphant et ses défenses, tuer quelqu'un n'est pas difficile. Bien sûr, personne ne souhaite cela. Alors, le dialogue sert-il vraiment à rien ? Échanger cordialement, pour le bien-être de Baby, est-il possible ? Et si nous proposions une réunion entre les différents acteurs, association, dresseur et sanctuaire.

Nous avons obtenu des images de Baby à différents endroits, dans des fêtes médiévales, au cirque de Paris, au parc Saint-Léger... Des images prises par des amateurs comme par des professionnels de la photographie et pourtant, elles montrent toutes la même chose : Baby n'est pas fait pour cette vie. Elle n'a jamais demandé à se retrouver sous les feux des projecteurs. Vu son âge, Baby pourrait être mère. N'a-t-elle jamais rêvé à une vie sans contrainte ? Sans ankus, cette fameuse pique, utilisé lors des représentations en extérieur... Aujourd'hui, Baby est probablement notre plus gros dossier, au même titre qu'à l'époque l'éléphante Maya et l'éléphante Lechmee, aujourd'hui, toutes deux ont quitté la vie de cirque. Faudra-t-il attendre plusieurs années de combats, de lutte ou qu'elle dépasse/s'approche à son tour les 50 ans ? Encore plus de 10 ans...

Si nous travaillons sur le cas de Baby, ce n'est pas pour faire du buzz gratuit ou inciter à la haine. Loin de là. C'est que nous jugeons son cas important et grave. En 2020, comment peut-on se dire qu'il est normal de voir des éléphants prélevés à l'état sauvage effectuer des numéros ? Et voir des éléphants d'Afrique vivre sans compagnon ? Ne seraient-ils pas mieux dans un sanctuaire, échangeant avec d'autres individus, réalisant de longues promenades tranquilles sur plusieurs hectares, dans la verdure, et se baignant dans la boue plutôt que de vivre dans une remorque ou sur un parking bétonné ? 

© Elne - 2017.

 

Baby, fête d'Elne (juillet 2017)

 

 

Baby, Parc Saint-Léger (juillet 2019)

 

 

Baby, cirque de Paris, Aubevoye (mars 2020)

 

  AIDEZ BABY À QUITTER LA VIE DE CIRQUE :  

 

 

AIDEZ-NOUS À LA FAIRE QUITTER LE MONDE DU CIRQUE :

 

Est-il normal qu'une éléphante africaine puisse vivre sans congénère de son espèce depuis bientôt 35 ans ? Est-il normal qu'une éléphante souffrante de la patte arrière soit obligée d'effectuer des numéros sous un chapiteau ? Est-il normal qu'une éléphante soit obligée de poser pour réaliser des photos, pour des hommes qu'elle n'aurait probablement jamais rencontrée en temps normal ? 

Toutes les conditions sont présentes pour que Baby puisse être placée au sein d'un foyer non-itinérant afin de lui offrir une amélioration de ces conditions de vie. Alors qu'est-ce que nous attendons, pour cela ?

© Stéphanie Lefebvre - 2019.

 

Stephanie_L_Photo

Partage facebook

Partage twitter

Faire un don


  RESTONS EN CONTACT  

Vous souhaitez être informés continuellement de nos actions, de nos combats, des avancées de notre association et savoir comment vous pouvez nous aider à faire avancer les choses . Alors, abonnez-vous à la newsletter de Chapter Animals. Nous comptons sur votre soutien !

 

E-mail

Newlogoweb

 

Chapter Animals est une association - présente depuis 2017, publiée au Journal Officiel depuis le mois de septembre 2018 et déclarée à la préfecture du Var (83).

Suivez-nous afin de continuer à être au courant de nos prochaines actions :

Logotwitter Logofb Logoinsta Logomail

 

Pages importantes :

Contact | Qui sommes-nous ? | S'impliquer |

Rapports : Captivité | Cirques | Zoos | Delphinariums | Faune Sauvage Captive | Divertissement | Trafic et NACSanctuaires Chapter Animals 

Site internet : e-monsite. Mise en page par Julien.

© 2020 - Chapter Animals.