Jon (Ben-Hur), enfin libéré !

  • Le 10/06/2020
  • Dans News

Jon.

Depuis l'autonme 2018, nous suivions de très près un lion de cirque. L'histoire débute lors de son arrivée à Gisors où nous apprenons qu'une éléphante dans un état de maigreur à frémir serait captive. Une enquêtrice se rend sur place. L'éléphante, il s'agit de Dumba, louée à une famille espagnole. Mais sur place, l'enquêtrice remarque plusieurs fauves, dans un état horrifique! Tout d'abord, ce cirque ne respecterait pas la loi. Aucune cage de détente n'est installée, pour ces cinq lionnes et ce mâle. Il est dit qu'une cage est installée à l'intérieur, cependant, il n'y a aucun accès libre aux fauves pour s'y rendre. La cage à l'intérieur ne sert donc qu'aux représentations et aux répétitions. Si ces pauvres malheureuses peuvent sortir quelques minutes par jour, le mâle reste enfermé. Ce lion, nous l'avions surnommé Ben-Hur. Mais par la suite, son sort va nous terrifier ! Tout comme le sort d'une lionne, qui se mange littéralement la queue. 

Mai 2019, à Bruay-La-Buissière, notre enquête continue. Nous recevons des vidéos de militants scandalisés par les conditions de vie des fauves. Dumba n'est plus là, elle est retournée en Espgane. Une lionne est manquante. Elles ne sont plus que quatre. Où est passée la cinquième ? Disparue, mais où ? Vendue ? Décédée ? Euthanasiée ? Nous ne le saurons jamais. La manquante, c'est celle qui s'auto-mutilait. Mais les images reçues nous glacent le sang! Ben-Hur, comme nous l'appelions, se cogne la tête contre les grilles qui le séparent de ces femelles ! Impossible de rester de marbre ! Nous lançons un nouveau signalement. Mars 2020, le cirque est de nouveau au coeur de nos enquêtes, cette fois-ci concernant l'éléphante Baby. Nous assistons au numéro, stupéfait par la maigreur des lionnes. Encore une fois, nous avons pu constater qu'aucune cage n'était présente.

Ben_Hur
CirquedeParisSansCage

Juin 2020, nous apprenons qu'un contrôle de l'OFB a eu lieu. Un lion a été saisi. Sans plus d'informations, nous joignons de toute urgence l'OFB, qui ne nous répond pas! Sur les réseaux sociaux, nous lançons une alerte, à quiconque aurait des informations. Des militants partagent en masse l'information. Le 8 et 9 juin, nous recevons des nouvelles de l'OFB, qui nous demande de prendre contact avec leur police pour avoir plus d'informations. Nous apprenons dans l'heure que l'association One Voice s'est chargée de la saisie du lion. Une très bonne nouvelle. Malheureusement, le lion est dans un état pire que nous ne pouvions imaginer! Sur leur site internet, l'association explique que Jon est nous citons "Mutilé, affamé, enfermé, transporté, dominé". Un carnage pour un si bel animal! Ce dernier est actuellement au refuge Tonga Terre d'Accueil, avant de s'envoler par la suite vers un sanctuaire Born Free. Le 10, un agent de l'OFB nous demande de le contacter, pour nous expliquer la procédure. Nous allons lui joindre nos images de nos enquêtes.

Les photos publiées par l'association sont choquantes! Nous dénoncions ce cirque depuis des mois, mais l'état des animaux est pire que tout! Comment imaginer l'état des lionnes encore présentes? Comment savoir ce qu'il est advenue des lionnes et lionceaux disparus? Quel traitement Jon, mais aussi ses compagnes ont subi? Nous ne pouvons rester les bras croisés, nous ne cesserons de demander le retrait des animaux de ce cirque. Comment imaginer, un seul instant, que Jon et les autres soit restés confinés pendant des années, maltraités, dégriffés, endentés... Et que personne n'a rien dit! Les contrôles jugeant les animaux en bonne santé ! 

 

 

 

 

 

 

  MAINTENANT AIDEZ-NOUS À SAUVER LES LIONNES :  

 

 

NOS SIGNALEMENTS DEPUIS 2018 POUR CES LIONS :

 

Depuis 2018, dans chacune des communes où le cirque se rendait et dès que nous étions au courant, nous demandions des contrôles de la part de la DDPP. Aucune réponse accordée. Aujourd'hui, en 2020, un lion a été saisi après que celui-ci se soit retrouvé sur le point de mourir, une lionne qui s'automutilait est disparue depuis 2018 et plusieurs lionceaux sont également absents. 

Une vraie question se pose : de qui se moque-t-on ? Déjà, en 2018, une première saisie devait avoir lieu. Elle sera annulée. Depuis la même année, nous signalons de gros problèmes, mais « tout va bien ». C'est à se demander, pour eux, qu'est-ce qu'une situation critique ? 

 

29750187 10155130874227016 7962960645454917088 o

Partage facebook

Partage twitter

Faire un don


  RESTONS EN CONTACT  

Vous souhaitez être informés continuellement de nos actions, de nos combats, des avancées de notre association et savoir comment vous pouvez nous aider à faire avancer les choses . Alors, abonnez-vous à la newsletter de Chapter Animals. Nous comptons sur votre soutien !

 

E-mail

Newlogoweb

 

Chapter Animals est une association - présente depuis 2017, publiée au Journal Officiel depuis le mois de septembre 2018 et déclarée à la préfecture du Var (83).

Suivez-nous afin de continuer à être au courant de nos prochaines actions :

Logotwitter Logofb Logoinsta Logomail

 

Pages importantes :

Contact | Qui sommes-nous ? | S'impliquer |

Rapports : Captivité | Cirques | Zoos | Delphinariums | Faune Sauvage Captive | Divertissement | Trafic et NACSanctuaires Chapter Animals 

Site internet : e-monsite. Mise en page par Julien.

© 2020 - Chapter Animals.