Notre combat pour la liberté de Buba

  • Le 20/05/2020
  • Dans News

Buba.

Que ce soit en France ou à l'étranger, les éléphants de cirque possèdent les mêmes problèmes. Depuis plusieurs mois, nous travaillons en secret sur le cas de l'éléphante Buba du cirque Freiwald. Pour cela, nous avons fait appel à plusieurs ONG et à plusieurs personnes ayant pu approcher l'éléphante africaine. Buba est une éléphante africaine, âgée de 45 ans. Elle fut capturée au Zimbabwe, alors qu'elle n'était qu'un éléphanteau. Et comme pour les autres éléphantes africaines issues du prélèvement en milieu naturel, sa capture est probablement le signe de nombreux décès parmi les siens. Elle entre au cirque en Europe au début des années 1980. En 1992, elle sera achetée par le cirque actuel pour tenir compagnie à l'éléphante Kenya - aujourd'hui décédée. Mais alors qu'elle est enregistrée en Allemagne, Buba et ses humains ne tournent plus sur le pays mais aux Pays-Bas. Mais en 2015, une annonce tombe : le pays interdit les animaux sauvages dans les cirques itinérants. Vous pensiez Buba tirée d'affaire ? Vous ne seriez pas en train de nous lire, si c'était le cas... 

Vous rappelez-vous des éléphants qui était (où sont toujours) dans les cirques français ? Lechmee souffrait de cataracte, Maya était antisociale et violente envers ses congénères, Baby souffre des pattes arrière et Tania vit seule depuis beaucoup trop longtemps. Eh bien, Buba possède absolument tous ces symptômes. Et un autre point commun, toutes souffrent (où ont souffert) de forts stéréotypes qui pourraient être liés au stress ou à leurs conditions de vie. Et c'est pourquoi, au vu notamment qu'elle a été violente dans sa jeunesse et elle a la réputation d'être antisocial, Buba ne sera pas placée comme l'exige la loi. Rappelons pourtant, qu'en France, l'éléphante Maya souffrait des mêmes symptômes, et a quand même pu être placée dans un zoo. Ce n'est donc qu'une excuse. 

31421585 10214959984740522 3157540392719613952 o

Malgré tout, le cirque doit suivre des règles à la lettre. Si sa présence dans la ménagerie du cirque est autorisée, il est interdit que Buba soit présente lors des représentations. Ensuite, le cirque doit trouver, dans les plus brefs délais, un lieu fixe pour y placer leur éléphante. Pourtant, depuis 2015, Buba vit toujours avec les hommes qui l'ont si longtemps exploitée. Mais tout pourrait changer. Le 30 juin 2020, le passe-droit accordé au cirque terminera. Une décision devra être prise pour Buba. Soit le ministère autorise le cirque à prolonger sa détention, [ ] soit le cirque louera/vendra Buba à un cirque Allemand, soit celle-ci trouver une retraite bien méritée à Elephant Haven !

Elephant Haven, le sanctuaire pour éléphants dans le Limousin, est au courant de la situation de Buba. Depuis plusieurs mois, le sanctuaire est rentré en contact avec le Ministère pour lui informer que l'établissement sera près de l'accueillir. Le fait qu'elle soit agressif ou antisociale n'est pas un problème en soi puisque Buba sera la première pensionnaire et que le sanctuaire possède les connaissances adéquates pour lui venir en aide. Des contrôles pourraient avoir lieu pour savoir si Buba pourra voyager jusqu'en France ! Mais maintenant, plus que jamais, c'est à nous de jouer ! Contactons ensemble, et en grande quantité, le Ministère aux Pays-Bas, pour leur faire savoir que nous, Français, sommes prêts à épauler Elephant Haven dans leur demande de retraite définitive pour Buba. Nous souhaitons que Buba puisse terminer sa vie tranquillement, dans notre sanctuaire, et rencontrer dans un avenir proche d'autres éléphants et créer des liens sociaux. Signez la pétition !

 

Buba, balancements (mai 2016)

 

 

Buba, une exploitation à risque (mai 2012)

 

 

Buba s'échappe (été 2015)

 

  AIDEZ BUBA À REJOINDRE ELEPHANT HAVEN :  

 

 

AIDEZ-NOUS À LA FAIRE QUITTER LE MONDE DU CIRQUE :

 

Rien ne va pour Buba. Plongée dans une profonde solitude, sans congénère de son espèce, exploitée alors même que les Pays-Bas ont interdit les cirques avec animaux, sa vie n'est pas celle qu'une éléphante rêverait. Combien d'éléphants a-t-elle vus mourir sous ces yeux ? Est-ce qu'aujourd'hui, il ne serait pas temps de la laisser s'envoler vers un avenir meilleur ? Et ce paradis pourrait se trouver en France !

Toutes les conditions sont présentes pour que Buba puisse être placée au sein d'un foyer non-itinérant afin de lui offrir une amélioration de ces conditions de vie. Alors qu'est-ce que nous attendons, pour cela ? Laissons-la rejoindre Elephant Haven !

Photo © UntBwe - 2016.

 

29533785096 57c89fd333 k

Partage facebook

Partage twitter

Faire un don


  RESTONS EN CONTACT  

Vous souhaitez être informés continuellement de nos actions, de nos combats, des avancées de notre association et savoir comment vous pouvez nous aider à faire avancer les choses . Alors, abonnez-vous à la newsletter de Chapter Animals. Nous comptons sur votre soutien !

 

E-mail

Newlogoweb

 

Chapter Animals est une association - présente depuis 2017, publiée au Journal Officiel depuis le mois de septembre 2018 et déclarée à la préfecture du Var (83).

Suivez-nous afin de continuer à être au courant de nos prochaines actions :

Logotwitter Logofb Logoinsta Logomail

 

Pages importantes :

Contact | Qui sommes-nous ? | S'impliquer |

Rapports : Captivité | Cirques | Zoos | Delphinariums | Faune Sauvage Captive | Divertissement | Trafic et NACSanctuaires Chapter Animals 

Site internet : e-monsite. Mise en page par Julien.

© 2020 - Chapter Animals.