Le dernier chimpanzé du cirque...

Robby. 

L'affaire ne date pas d'aujourd'hui. Cela fait plus de 5 ans qu'elle dure... Et plusieurs dizaines d'années pour ce primate. Depuis 2015, notre partenaire PeTa Allemagne, se bat pour la libération de ce chimpanzé, retenu sans congénère dans un cirque itinérant. Le bureau vétérinaire du district de Celle avait rendu son verdict, en faveur de la demande de l'association, fin 2015. Une place dans le sanctuaire néerlandais, AAP, était alors disponible. AAP s'est spécialisé dans la sociabilisation des chimpanzés issus de captivité, mais également celle des fauves. Mais le destin - ou plutôt le cirque - en décidera autrement. Ils attaquent la décision en justice. Robby vivait, à l'époque, principalement dans sa remorque de 12 mètres carrés - 2 mètres 30 de haut - et dans une enceinte extérieure de 39 mètres carrés. 

La première décision de justice, en 2017, est un soulagement : le cirque perd et Robby doit être placé. Le tribunal administratif de Lunebourg, avant de rendre sa décision, a consulté de nombreux experts. Ces derniers confirment que le manque de sociabilité n'aide pas le chimpanzé et que la présence d'humains ne remplacera jamais celle de ses congénères, malgré tout l'amour qu'un homme pourrait donner à l'animal. Les chimpanzés étant des animaux très sociaux, ils ont besoin de contact avec les leurs pour être épanouie à 100 %, comme les autres espèces de grands singes. Mais voilà, le cirque fait appel de cette décision. 

La seconde décision, en 2018, est décevante : Robby ne partira pas dans un sanctuaire. Il ne quittera pas le cirque, à cause de son âge avancé. Malgré tout, le tribunal confirme que la détention des grands singes est une souffrance, ne convenait pas à l'espèce et violait l'article 2 de la loi sur le bien-être animal. Les nombreux troubles du comportements, observés par les vétérinaires compétents, prouvent pourtant que Robby est en grande détresse. 

Aujourd'hui, il resterait encore environ 15 ans à vivre pour Robby. Ces années pourraient être signe de contact avec ses congénères, de liberté... Mais pour l'instant, le cirque refuse. Pourquoi ? Car pour eux, Robby est un membre de leur famille. Mais peut-on réellement laisser un membre de sa famille vivre seul, sans jamais voir un seul individu de son espèce ? Ne serait-ce pas, au contraire, la plus belle preuve d'amour que de laisser Robby rencontrer d'autres chimpanzés ?

« [...] Les animaux nous ressemblent à bien des égards. Ils montrent des émotions telles que la joie, la tristesse, la colère et le désespoir. Ils s'embrassent et s'étreignent, se tiennent par la main, se chatouillent et rient. Vous établissez des relations solides, aimantes et solidaires avec les membres de la famille et les amis. Tout comme nous, ils peuvent être agressifs, mais ils peuvent aussi faire preuve de compassion et d'altruisme. L'anatomie du cerveau des chimpanzés et des humains est presque la même (notre cerveau est plus gros). Les chimpanzés peuvent penser et résoudre des problèmes. Ils utilisent et construisent des outils et les jeunes animaux apprennent à les utiliser en les observant, en les imitant et en les pratiquant.

Je suis strictement opposée à l'exploitation des chimpanzés dans l'industrie du divertissement, car j'en ai rencontré beaucoup. Chaque chimpanzé qui doit apparaître quelque part a été séparé très tôt de sa mère. Cette séparation est absolument traumatisante. Dans la nature, un jeune animal n'est sevré qu'à l'âge de cinq ans environ - et même par la suite, les relations avec les membres de la famille sont souvent maintenues toute une vie. Les animaux peuvent vivre jusqu'à 50 ou 60 ans dans la nature. Les chimpanzés sont des créatures hautement sociales et l'isolement social provoque généralement des dommages psychologiques. »

Dr. Jane Goodall

Help robby

Video robby

Petition robby

FAITES NOUS UN CADEAU, EN AIDANT LE DERNIER CHIMPANZÉ DU CIRQUE :

 

Aidez-nous à garder un œil sur Robby et convaincre son propriétaire de réaliser les changements nécessaires à son bien-être, en réalisant un don.

 

- Votre don nous aiderait à suivre les avancées de l'affaire Robby, mais également à lui rendre visite. Il nous permettrait de prendre contact avec le cirque afin de lui expliquer que, malgré tout l'amour qu'ils peuvent éprouver pour Robby, sa place n'est pas dans un espace aussi réduit. Le sanctuaire AAP, prêt à l'accueillir, est spécialisé et compétent pour aider Robby à recréer des liens avec des individus de son espèce. Et ça, ne serait-ce pas la plus belle preuve d'amour ? 

 

- Si Robby nous est confié, l'argent récolté - via les dons - qui ne sera pas encore utilisé dans les déplacements sera reversé à l'APP, pour le bien de Robby ainsi qu'à la future structure définitive qui en aura la charge. Nous garantissons ainsi un suivi permanent du primate. 

 

- Son cas pourrait servir d'exemple, en montrant que les cirques peuvent céder leurs animaux, pour leur bien-être. Cela pourrait servir d'exemple pour tous les autres grands singes, mais également pour d'autres animaux à travers le monde. Unissons nos forces pour que les chimpanzés puissent retrouver une vie libre, sans contraintes. 

chimpanzé cirques Robby