Lettre ouverte à Elisabeth Borne concernant Baby

  • Le 16/04/2020
  • Dans News

Lettre ouverte à Madame Elisabeth Borne, Ministre de la Transition Ecologique, concernant l'éléphante Baby. 

Madame la Ministre de la Transition écologique et solidaire, 

 

Que de mails envoyés en ce moment de notre part, et d'attente de réponse de la vôtre. Mais il y a tellement à faire pour les animaux captifs, c'est un combat sans relâche malgré le confinement et vous le savez. C'est pour quoi, dans ce cas précis, nous vous demandons d'agir avec la plus grande rapidité, comme pour l'affaire de l'ours Micha.

Nous vous en parlions dans nos précédents mails, mais le cas de l'éléphante Baby est urgent à régler. Baby est une éléphante africaine, âgée de 38 ans. Elle vit seule, un comble pour un individu de son espèce. Aussi, elle fut prélevée au Kenya. La capture d'éléphanteaux dans ces pays n'est pas une partie de plaisir. Il est souvent question d'abattre le troupeau. Combien d'éléphantes ont-elles dû être abattues pour capturer Baby, à votre avis ? Beaucoup trop. Elle est aussi handicapée, de la patte arrière gauche. Depuis toujours, paraît-il. Preuve, s'il en fallait, que sa capture n'a guère été douce. 

Depuis toujours, elle est donc handicapée. Pourtant, elle ne cesse de travailler. Elle ne cesse d'être louée pour des festivals, des plateaux de tournage... Et des cirques. Êtes-vous certaine que l'arrêté de 2011 autorise Baby à travailler dans cet état ? Et imaginons que oui, les conditions de détention de l'éléphante sont-elles en norme ? Vous avez dû en entendre parler, nos collègues de chez One Voice ont suivi l'éléphante pendant près d'un an. Une année entière où Baby s'est retrouvée à vivre dans une remorque. Une boîte de conserve pour un éléphant. A-t-elle put sortir de son camion pour se dégourdir les pattes ? Oui, mais seulement lors des représentations, lors de ces shows et ces parades que son dresseur lui impose. Depuis combien de temps dure son calvaire ?

En mars 2020, nous sommes appelés par une militante de la cause animale pour nous faire part d'une terrible nouvelle : le cirque de Paris loue à nouveau une éléphante. En 2018, lors de la location de l'éléphante asiatique Dumba, les conditions de vie du pachyderme étaient déplorables. Elle servait même à réaliser des photos sous le chapiteau, tout comme Baby au parc Saint-Léger. Nous avons donc lancé à un appel sur les réseaux sociaux et une personne s'est rendue sur place. Et devinez quoi ? Baby était dans sa remorque. Tout comme le lion et les quatre lionnes du cirque, qui n'avaient pas accès à des cages extérieures. 

Lors de sa représentation, elle effectue de ridicules numéros qui n'ont rien de pédagogique et n'apprennent rien à l'anatomie d'un éléphant africain - comme jouer au football, porter son "humain" sur ses défenses, prendre la pose pour être photographiée. Est-ce réellement utile de continuer à voir cela, en 2020 ? Et cela n'était guère mieux au parc Saint-Léger, géré par la même famille, où Baby - en plus de réaliser des photos avec les visiteurs - jouait au basket en supplément du numéro actuel. 

Joint avec ce mail, vous trouverez de nombreux fichiers concernant Baby, des photos et des vidéos, notamment ceux pris au parc Saint-Léger par une photographe et lors de son passage au Cirque de Paris. Nous vous demandons de les examiner avec la plus grande importance. Nous vous parlions également, dans un de nos précédents mails, qu'il fallait à tout prix contrôler les cirques et leurs quartiers d'hiver, mais également les capacitaires. Voici l'exemple du pourquoi nous avons formulé cette requête. 

Chapter Animals tient à s'assurer que le sort de Baby sera vite réglé. Sa misérable vie, qui n'a rien d'une vraie vie d'éléphante de son âge, doit prendre fin avec effet immédiat. Une saisie conservatoire doit avoir lieu. Nous pouvons vous aider à trouver une place dans un sanctuaire. Si nous, humains, souffrons du confinement, alors imaginez Baby qui depuis l'âge de deux ans vit comme cela. 

Nous restons à votre disposition pour tous renseignements supplémentaires et vous remercions pour l'attention que vous porterez à notre courrier en urgence. Nous vous prions de croire, l'assurance de notre parfaite considération et attendons de vos nouvelles. 

Prenez soin de vous et de vos proches, 

Partage facebook

Partage twitter

Faire un don