Seule, dans son cirque, voici l'éléphante Tania

Tania/Samba. 

Tania est une éléphante africaine. C'est une des dernières éléphantes de cirque, en France. C'est également une des plus jeunes, âgée de 33 ans. Elle est née au Kenya, dans un troupeau d'éléphants sauvages. Mais les hommes, tout comme pour Betty, Mambo, Rosa, Bambi ou encore Baby décideront que son sort ne sera pas celui d'un éléphant libre. Concernant sa capture, personne ne sait comment celle-ci a été réalisée. Probablement avec la violence, comme c'est souvent le cas lors des captures d'éléphanteaux pour les industries du spectacle.  

Quelque temps après sa capture, alors qu'elle est toujours une jeune éléphante, Samba - tel était son premier nom - arrivera en France. Elle travaillera désormais dans un cirque itinérant. Aujourd'hui encore, elle y est. Son humain la considère comme un animal de compagnie, il serait très difficile pour lui de s'en séparer nous a-t-on dit. Nous imaginons bien, Tania est une magnifique éléphante. Une des dernières dans les cirques français et une des rares Africaines. Grâce à son jeune âge, et si nous la comparons aux éléphantes les plus âgées des cirques, Tania pourrait travailler encore plus de 20 ans. 

Nous lui avons rendu visite à deux reprises. Après quelques clichés, et après avoir fait le tour des animaux présents (tigres, chameaux, poneys), nous nous rendons très vite que, malgré une superficie d'enclos plus importante que la moyenne des éléphantes de cirque, Tania est sans cesse tourné vers les caravanes. Elle semble chercher désespérément de quoi s'occuper, du contact. Ce n'est un secret pour personne, les éléphants sont des animaux grégaires. D'autant plus les Africains. Cherche-t-elle de la compagnie humaine, à défaut de celle d'autres éléphantes ?

Nous remarquons aussi que Tania s'occupe comme elle peut, notamment en lançant des petits cailloux devant elle. Ici, nous ne parlons pas de lancer de poussières ou de terre sur son dos, mais bien de cailloux lancés quelques mètres devant elle... Cherche-t-elle à jouer, à s'occuper, plutôt que de souffrir de stéréotypies ? Aujourd'hui, Tania a passé la moitié de sa vie dans le cirque. Ne serait-ce pas la plus belle des choses que de lui offrir une véritable retraite ? Pouvoir la voir évoluer, en compagnie de d'autres éléphants, recréer un troupeau...  Aujourd'hui, c'est avec espoir que nous espérons qu'un jour, son humain accepte son placement. Nous sommes tout à fait disponibles pour échanger à ce sujet, et collaborer avec lui pour offrir au pachyderme une toute nouvelle vie. Peut-être pas celle qu'elle rêverait, mais, au moins, avec des amies de son espèce. 

« [...] Les éléphants d'Afrique sont menacés d'extinction dans un avenir proche en raison d'un certain nombre de menaces, notamment l'abattage illégal pour le commerce de l'ivoire, la destruction de l'habitat par l'expansion de la population humaine et l'agriculture, et la persécution qui en résulte pour les pillages des cultures et la destruction des bâtiments. 

Les éléphants subissent également des souffrances physiques et une détresse psychologique considérables lorsqu'ils sont gardés en captivité pour le divertissement humain, présentant un comportement inhabituel, une mortalité infantile plus élevée et une durée de vie réduite. . »

Foundation Born Free

Help tania

Video tania

Elephants tania

FAITES NOUS UN CADEAU, EN AIDANT TANIA À QUITTER LA SOLITUDE :

 

Aidez-nous à garder un œil sur Tania (Samba) et convaincre son propriétaire de réaliser les changements nécessaires à son bien-être, en réalisant un don.

 

- Votre don nous aiderait à retourner à la rencontre de Tania, afin de lui rendre de nouveau visite. Il nous permettrait de prendre contact avec le cirque afin de lui expliquer que, malgré tout l'amour qu'ils peuvent éprouver pour l'éléphante africaine, elle ne peut continuer de vivre seule. Le sanctuaire Elephants Haven semble prêt à l'accueillir. Chapter Animals peut essayer de trouver d'autres solutions, également, si celle-ci ne convient pas au cirque. Mais il est urgent de la laisser recréer des liens avec des individus de son espèce. Et ça, ne serait-ce pas la plus belle preuve d'amour ? 

 

- Si Tania nous est confié, l'argent récolté - via les dons - qui ne sera pas encore utilisé dans les déplacements sera reversé au sanctuaire qui en aurait  la charge, pour son acclimatation ainsi qu'à la future structure définitive. Nous garantissons ainsi un suivi permanent du pachyderme. 

 

- Son cas pourrait servir d'exemple, en montrant que les cirques peuvent céder leurs animaux, pour leur bien-être. Cela pourrait servir d'exemple pour tous les autres éléphants d'Afrique seuls, mais également pour d'autres animaux qui souffrent de solitude (sans compagnon de leur espèce). Unissons nos forces pour que Tania puisse avoir une vie avec ses compagnons d'antan... 

éléphant cirques Tania Samba