Sanctuaire : Pourquoi personne ne nous aide ?

Que vous connaissiez ou non Chapter Animals, nous souhaitons qu'à la lecture de cet article, vous ne reteniez qu'une chose : notre envie de construire un réel sanctuaire, lieu de paix, pour les animaux. Ces derniers peuvent être issus du monde du spectacle - cirques, dresseurs -, de la captivité - zoos, élevages - ou encore saisis illégalement. Notre projet ne pourra pas voir le jour seul, pourtant, à ce jour, aucune association française n'a accepté d'en discuter avec nous. 

Sanctuaire

  Chapter Animals demande de l'aide pour les sanctuaires :  

Que vous connaissiez ou non Chapter Animals, nous souhaitons qu'à la lecture de cet article, vous ne reteniez qu'une chose : notre envie de construire un réel sanctuaire, lieu de paix, pour les animaux. Ces derniers peuvent être issus du monde du spectacle - cirques, dresseurs -, de la captivité - zoos, élevages - ou encore saisis illégalement. Notre projet ne pourra pas voir le jour seul, pourtant, à ce jour, aucune association française n'a accepté d'en discuter avec nous. 

Nous avons contacté, il y a quelques mois, de nombreuses ONG françaises et internationales pour échanger à propos de nos projets de sanctuaires. Nous disons « nos », puisque nous avons comme souhait de réaliser celui en France, mais aussi sur une île africaine. Dans le premier, nous pourrions accueillir félins et primates, tandis que dans le second, des animaux plus tranquilles. Nous rappelons, qu'en France, aucun sanctuaire pour lions n'existe contrairement aux pays africains. Nous n'attendions pas grand-chose des échanges, et heureusement. Nous n'avons obtenu aucune réponse, plus d'un mois après. Les seules réponses sont venues des ONG... étrangères. 

Nous avons contacté des ONG qui se battent contre les cirques, principalement. Alors même que notre association est considérée comme « pro-captivité » comme nous rappelle certains militants, et a tort, nous avons répondu présent à l'appel d'AVES France contre les spectacles d'ours en France. La raison est simple, une ONG internationale accepte de prendre en charge les ours et de les placer dans des sanctuaires. Mais nous en parlerons très bientôt plus en détail. Nous sommes en enquête concernant   Natcher  , nous avons dénoncé un cirque dont les conditions étaient illégales et collaborons avec les autorités compétentes, avons mis tout en oeuvre pour sortir   Mara   de son zoo ou encore sommes en campagne pour la   libération des dauphins prélevés sauvages  . Dans quelques jours, nous rejoindrons aussi le combat de Nonhuman Rights pour la libération de Beulah, Minnie et Karen et avons rejoint le combat d'Elephants in Japan pour les éléphants japonais. 

Sur les réseaux sociaux, il ne se passe pas une semaine sans que nous ne voyions des messages disant que nous « travaillons » avec les cirques. Pourtant, nous n'accompagnons pas les cirques à trouver des terrains où s'installer, nous ne les défendons pas juridiquement ni même adhérent d'une quelconque association pro-cirque. Difficile de dire que nous « travaillons » avec. Toutefois, en totale transparence, nous collaborons avec l'Association de Défense des cirques de Famille de France. Cela fait bientôt un an que nous échangeons. Pourquoi ? Pour aider les animaux. Nous dénonçons auprès de l'association les cirques qui ne respectent pas la loi vis-à-vis des conditions minimales du bien-être animal et cette association se charge du reste. Nous avons déjà dénoncé plusieurs établissements, et en 2 020, un rapport sera envoyé avec le nom de chaque établissement et leurs infractions. 

Le porte-parole de cette association, qui n'est pas du tout pour la construction d'un sanctuaire pour éléphants (Elephant Haven), est, en revanche, totalement pour nous soutenir dans notre projet pour de construction. Pourquoi ? Parce que tout le monde s'accorde pour dire qu'il y a trop de lions en France et qu'il faudrait un endroit où les placer. De plus, certains cirques souhaitent renvoyer certains individus vers le continent africain. Et nous les y aiderons. N'est-ce pas une chose magnifique ? Un pas en avant ? Un conflit association/cirque ne mène souvent à rien et, coûte cher en procédure. Nous n'avons ni le temps ni l'argent pour cela. Nous avons un point de vue sur la captivité et pensons que chaque individu est libre de posséder le sien. C'est pourquoi nous ne sommes pas présents aux manifestations anti-cirque.

Si nous souhaitons ouvrir un refuge semblable aux plus grands d'Afrique du Sud, et y faire travailler d'anciens dresseurs, c'est avant tout pour les animaux. Qui de mieux qu'un ancien employé de cirque ou de zoo pour connaître les animaux ? Ils possèdent l'expérience adéquate. Et cela pourrait même leur montrer une vision totalement différente des choses. Les refuges accueillant les animaux issus de la captivité sont pleins. Ils peinent à trouver de la place pour les animaux saisis. Et encore plus pour les placer. Si, en France, nous ouvrions un refuge, cela aiderait des dizaines d'animaux. Lions, panthères, servals, chimpanzés, magots... Ils trouveraient un lieu de repos pour terminer leurs jours sans itinérance ou sans risque de se faire tuer. Quant aux vieux fauves, pourquoi ne pas les y placer aussi ? Est-ce vraiment une vie pour un félin de 25 ans de continuer les tournées ? La réponse est non. Ils méritent une retraite. 

Alors oui, vous pouvez affirmer - sans preuves - que nous sommes pro-captivité. Mais nous sommes uniquement pro-animaux. Nous ne voulons qu'une chose, les aider. Les associations, fondations ou même les cirques et autres établissements qui souhaiteraient nous aider à construire cet endroit de paradis ne doivent pas hésiter à venir nous parler. Pour les autres, tant pis.

 

 

Adhe

 

 

Aideznousasauverlesanimaux

 

Chapter Animals sanctuaire lion panthère cirque association chimpanzé magot