Les loups, doivent-ils disparaître à nouveau :

 

Pourquoi nous battre pour les loups dans le monde ?

 

Loup

Des dizaines de loups, de louves, mais aussi de louveteaux sont tués chaque année sans aucune motif valable.

Le loup est considéré comme un modèle de beauté, par beaucoup de personne. Pourtant, cet animal aussi magnifique et emblématique soit-il est considéré comme une espèce protégée dans notre pays. Mais ce statut d'espèce protégée reste très malsaine, puisque celui-ci reste chassable. Et c'est pas moins de 40 loups qui, chaque année, se font tuer sans raison valable. 

 

Pouvant mesurer jusqu'à 1, 65 mètre, et pensant jusqu'à 70 kilos, le loup est un animal vivant en meute. C'est un animal extrêmement sociable, qui reste en groupe. Le mâle reproducteur reste avec la même femelle reproductrice jusqu'au décès de celle-ci, ou inversement. Dans l'idéal, ces derniers vivent avec leur progéniture, jusqu'à ce que l'âge de la maturité sexuel approche et partent à leur tour former leur clan. Cependant, rien ne les empêche non plus de rester en meute, avec leur parent. 

 

Ce canidé possède une excellente vision et une audition surdéveloppé, lui permettant notamment d'entendre ces congénères hurler jusqu'à 9 kilomètres à la ronde. Sa vitesse est remarquable aussi, puisque ce dernier peut courir jusqu'à 60 km/h. L'animal vit alors une moyenne de 5 à 6 ans, bien souvent, ce dernier décède de blessures dues à la chasse, mais aussi et surtout aux affrontements avec les autres loups. 

 

Cette espèce avait était exterminée en France, en 1940. Cependant, c'est tout naturellement qu'à partir de 1992, que cette espèce fut son retour. Une excellente nouvelle pour notre fauve sauvage, et pourtant, depuis déjà quelques années, les massacres ont repris, exterminant plusieurs dizaines de loups par saison, et, à partir de 2019, exterminant jusqu'à 13 % de sa population.

 

Et bien qu'étant considérée comme une espèce protégée, ce statut lui donne pas grâce aux yeux des chasseurs, le considérant comme un sérieux concurrent dans la chasse aux gibiers, ni à ceux des éleveurs qui le considère comme une bête sauvage avide de sang et prête à tout pour décimer les troupeaux ovins et bovins. Cependant, grâce à ce statut, la chasse ne peut avoir lieu qu'à condition que tout les autres moyens ont été tentés, afin d'éviter sa mort. 

 

Pourtant, lors des chasses, loups, louves et louveteaux, sont décimés sans aucun état d'âme à leur égard. Ces derniers sont abattus lorsqu'ils sont considérés trop proche et dangereux pour la population locale, et, notamment, pour les agriculteurs et leurs troupeaux. Alors oui, un loup chasse. C'est un prédateur. Oui, il va alors venir tuer et se nourrir dans des poules, des oies, des moutons, des veaux ou des chèvres. Pourtant, lorsque ce dernier a suffisamment d'espace, et vit libre, dans un domaine où l'agriculture humaine n'a pas encore pris le dessus sur la faune sauvage, ce dernier se nourrit et chasse des lièvres, daims, cerfs, chamois, bisons, rennes, mouflons, sangliers, et même de renardeaux. 

 

Mais au vu de sa chasse, tout ces animaux font partie de la liste des gibiers, ou des nuisibles, des chasseurs. Le loup sera donc un concurrent pour eux. Et en aucun cas l'homme, qui se croît de plus en plus tout permis, ne peut tolérer qu'une espèce ne devienne un tel adversaire dans sa lutte à la mort. Alors, que ces derniers se disent des régulateurs de la nature, le loup est, lui, un réel régulateur des populations d'animaux sauvages.

 

Et c'est à (très) grande vitesse que l'homme, dirige le loup vers une nouvelle disparition. Et cela ne semble absolument pas le déranger. Les croyances populaires, qui continue de faire croire aux esprits les plus faibles que le loup est un monstre, sont totalement infondées. Pourtant, cet animal sensible, social et intelligent, n'attaquera pas l'homme. Ce n'est pas l'homme qui a peur du loup, c'est le loup qui est effrayer par l'homme. 

 

Nos montagnes et massifs français doivent-ils redevenir le théâtre d'un odieux massacre ? 

 

 

Voici la liste des articles que nous consacrons à la protection des loups.

 

À VENIR :

 

Bientot