Les pigeons de Chapter Animals :

 

Pourquoi nous battre pour sauver les pigeons ?

 

Pigeon

Pourquoi considéré cet être sensible comme un nuisible ? Juste parce que ce dernier vit sa vie ? 

Pourquoi nous devons sauver les pigeons ? Ces animaux cohabitent avec nous partout, dans nos villes et campagnes. Et si pour certains, ces oiseaux sont nuisibles, pour nous, ils ne le sont pas plus qu'une autre espèce. 

 

Pourquoi celui-ci serait considéré nuisible ? Parce qu'ils sont nombreux ? Oui, mais nous sommes encore plus nombreux. Parce que ces derniers d'éjectent ? Oui, ils vivent. Tout comme nous. En aucun cas, un pigeon n'attaquera un homme, alors oui, ils sont nombreux, mais ce n'est pas pour autant une raison de les exterminer.

 

C'est pourquoi nous allons prochainement vous raconter l'histoire de deux pigeons que nous avons recueillit, et si pour l'un d'eux, l'histoire se termine bien, l'autre en revanche, est aujourd'hui décédé. 

 

Pour le premier, il s'agit de Kiwi. C'était encore un bébé, quand une membre de Chapter Animals l'avait trouvé. Il était là, prêt des railles de la gare Marseille Saint-Charles, alors blessé. Tandis que des dizaines de gens passaient devant, sans même se préoccuper de ce pauvre animal, le laissant dans une mort certaine, celle-ci décida de le récupérer. 

 

Dans un premier temps, elle observa si sa mère était présente, ou si un nid de pigeon était présent... Sans résultat concluant. Qu'importe, elle n'allait pas le laisser mourir prêt des TGV et des TER passant. Elle décida donc de le ramener chez elle, pour soigner ce pauvre volatile. Celui-ci, alors gravement blessé au crâne et au dos, survécut une première nuit. Elle commença alors à contacter certaines associations, spécialisée dans le transport d'animaux blessé afin de lui trouver une structure adéquate... Mais il ne s'agissait que d'un pauvre pigeon. 

 

Elle décida alors de l'emmener chez un vétérinaire. Celui-ci décida de le faire piquer. Elle refusa. Elle repartit avec l'oisillon, et durant quelques jours s'en occupa. Elle le surnomma Kiwi. 

 

Kiwi se trouve aujourd'hui dans un refuge, vivant en compagnies de d'autres pigeons et étant aujourd'hui un bien gros pigeon. 

 

La seconde histoire concerne un pigeon que nous avons sauvé d'une longue agonie. Bien qu'aujourd'hui décédé, ces dernières 24 heures, seront des moins douces.

 

C'était un soir de marché nocturne, comme chaque année dans la commune de Sanary-sur-Mer. Les estivants, toujours plus nombreux, se baladent au milieu des allées et des stands. C'est alors, qu'India, notre membre de Chapter Animals qui avait déjà sauvé Kiwi, travaillait sur un stand cette nuit-là. En face d'elle, un pigeon, n'arrivant plus à voler, marchant et courant prêt des hommes, des femmes et des enfants parcourant le marché. 

 

C'est alors qu'un enfant décide de lui mettre un coup de pied. Et c'est le déclenchement pour India, et une course chrono pour le sauver. Le pigeon récupéré, celui-ci sera déposé chez Julien, fondateur de Chapter Animals, qui s'en occupera. Il passera quelques heures, avant qu'India ne le récupère et ne l'emmène à un centre vétérinaire le lendemain. 

 

Le pigeon, Oak, que nous avons surnommé, décédera peu après sa visite. Le verdict tombe, celui-ci aurait était empoisonné et expliquerait son incapacité à voler. 

 

 

Voici la liste des pigeons qui nous ont accompagnés.

Les noms en verts, sont des noms d'animaux qui ont eu la chance d'être libérés.

Les noms en rouges, sont des noms d'animaux décédés.

 

 

Kiwi :

Actuellement dans un refuge, avec des congénères pigeons.

 

Pigeon kiwi

Oak :

Décédé suite à un empoissonement le 12/07/2018. 

 

Pigeon oak