image_cirque_09image_cirque_15image_cirque_01image_cirque_02image_cirque_04Bouly2017image_cirque_03image_cirque_07image_cirque_08image_cirque_00image_cirque_11image_cirque_15image_cirque_13image_cirque_16image_cirque_11image_cirque_16

UN COMBAT POUR LEUR OFFRIR UNE VRAIE RETRAITE...

Depuis notre création, Chapter Animals met un point d'honneur à s'assurer que les animaux dans les cirques soient logés du mieux possible. À chaque installation d'un cirque, nous nous y rendons afin de nous assurer que les cages de détente soient bien en place et que les enclos ont bien la taille requise dans la législation - déjà bien insuffisante. 

Nous notons régulièrement des irrégularités : animaux qui s'échappent de leurs camions-cages, barrières de sécurité non installées, animaux blessés mais à la vue du public. Nous remarquons aussi très régulièrement que les espaces, notamment ceux accordés aux zèbres, sont beaucoup trop petits ! Il n'est pas rare non plus de voir, en ménagerie, des animaux qui ne participent pas aux représentations et qui ne sont pas en cours de dressage. Ces animaux doivent alors être placés dans un établissement fixe (quartiers d'hiver du cirque, zoo, sanctuaire). 

De nombreux animaux, d'espèces grégaires, vivent toujours, en 2020, sans le moindre congénère de leur espèce. Oui, ils vivent avec les autres individus et les hommes, mais cela ne remplacera jamais un animal avec lequel il pourra communiquer. Certaines espèces présentes dans les cirques (manchots, hyène) sont présentées alors même que l'espèce ne figure pas sur l'arrête cirque de 2011. En revanche, certaines espèces y figurent alors que les cirques français ne les exploitent plus (ours, panthères). 

Chapter Animals n'a jamais hésité à élever la voix d'un animal de cirque. Nous l'avions fait, en 2018 avec Nale/Elyo (image 7) - un lion de cirque qui s'auto-infligeait des blessures derrière ses barreaux - ; Natcher/Sultan - un lion de cirque qui servait uniquement à la publicité sonore... interdite ; Tania/Samba (image 15) - une éléphante africaine exploitée depuis 30 ans sans congénère... 

Aujourd'hui, les animaux dans les criques font de plus en plus débattre. Et personne ne dira que c'est une mauvaise chose. Un réel nouveau regard sur la chose doit avoir lieu. Professionnel comme particulier sont d'accord pour dire qu'il faut une évolution. Toutefois, ou mettre ces animaux ? Les domestiques de chez Arena Production ne finissent pas sur les terrains, mais dans des fermes. Pas plus que Lechmee (image 2, au centre), l'éléphante mal-voyante, qui vit désormais en Angleterre. Tout comme Zulu et Sarabi, un couple de lions du cirque Lydia Zavatta - Caplot, désormais dans un parc à Trets. Les cirques ont beau posséder des terrains de plusieurs dizaines d'hectares en France, les animaux à la retraite y finissent rarement. 

Pire encore, certains cirques n'en possèdent pas ! Le cirque Bostok s'est vu saisir leur lion, Simba, en ce début d'année, qui stationnait au même endroit depuis plus d'un an. Nous avons également pu voir le cirque Prein, en 2019, à Hyères-les-Palmiers. Des camions et des animaux sur un terrain... sans protection ni représentation (images 3, 5 et 12). Nous ne leur jetons pas la pierre. L'achat d'un terrain coûte cher ! Et ces petits cirques ont de moins en moins les moyens de subvenir à leurs besoins avec le nombre grandissant de communes qui ne les veulent plus ! 

C'est pourquoi Chapter Animals propose une alternative ! Il existe de nombreuses structures pouvant accueillir ces animaux, mais celles-ci se retrouvent très vite pleines. Et le replacement de ces animaux s'avère souvent difficile. C'est la raison pour laquelle nous souhaitons créer notre propre sanctuaire. Afin d'y placer ces animaux, à la retraite ou saisis par les autorités, des cirques, des zoos, des particuliers... Et pour cela, nous sommes même prêts à travailler main dans la main avec des circassiens qui seraient prêts à arrêter de faire des spectacles exploitant des félins, des primates ou des éléphants. 

 

Toutes les images ont été prises dans des cirques français entre 2017 et 2020.

Cirque les problemes

INVESTIGATIONS

Cirque Nos Questions

PROBLÈMES

Cirque nos recours

NOTRE AIDE