particulier_01particulier_00particulier_03particulier_02particulier_04particulier_05particuliers_servalparticuliers_tamarins

JE NE SUIS PAS UN ANIMAL DE COMPAGNIE...

Nous ne le répéterons jamais assez : un animal sauvage (ou non domestique) n'est pas un animal de compagnie. Pour posséder, en France, un grand fauve ou des primates il faut être titulaire d'un certificat de capacité. Y compris pour les fennecs et les saïmiris qui sont considérés comme des NAC. En aucun cas un particulier lambda ne peut acquérir un animal sauvage. Le possesseur de l'animal, si ce dernier est dénoncé, encoure de lourdes peines pénales. 

Bien sûr, qui n'a pas rêvé plus jeune de posséder sa propre panthère noire ? Son propre chimpanzé ? Ou même son propre toucan ? Le réseau d'achat pour les espèces non domestiques est très fermé. Il est difficile de se procurer un animal de la sorte et pourtant... On ne compte plus le nombre de lionceaux récupérés ces dernières années, tout comme le nombre de ouistitis. Certains proviennent de trafiquants, d'autres potentiellement de professionnels en rapport avec l'animal (cirques, zoos, capacitaires), des fois ils proviennent directement de l'étranger... Personne ne sait exactement d'où ils proviennent et même les acheteurs souvent l'ignorent. 

Il arrive que ces bébés se fassent saisir par les autorités. Souvent un piteux état. Le problème d'après reste le placement de l'animal saisi. Régulièrement, ils sont transférés à Tonga Terre d'Accueil, mais un jour... Il n'y aura plus de place. C'est pourquoi Chapter Animals s'engage à construire au plus vite un sanctuaire pour pouvoir aider ces animaux en détresse. Mais surtout : s'il vous plaît, n'achetez pas d'animaux exotiques et dénoncez ceux qui les vendent ou en possèdent aux autorités.