Zoo 00zoo_00Zoo 01Bebemakirouxzoo_01zoo_02Zoo_03Zaorenardzoo_03zoo_05parc_marin_09parc_marin_10

UNE RETRAITE POUR ANIMAUX ?

Les zoos sont-ils réellement un lieu de paradis pour les animaux ? À en croire les témoignages d'anciens employés, cela dépend réellement du zoo - ou plutôt parc animalier, comme ces derniers se font appeler de plus en plus régulièrement. Prenons un exemple : l'année dernière nous avons pu obtenir deux rendez-vous avec deux établissements différents. Le premier concernait un "mini-zoo" pour lequel plusieurs sympathisants nous avaient demandé d'enquêter laissant, selon leur dire, des animaux dans des états catastrophiques sans eau ni nourriture.

Si lors de nos passages, nourritures et eaux étaient bien présentes, il y avait bien à redire sur les conditions des animaux présents. Un enclos qui présentait un singe vert, une femelle prénommait Mara (image 1) y habitait. Cette pauvre femelle vit seule, depuis des années et ne pourrait être déplacée puisque souffrant de la cataracte. Il y avait aussi le cas d'un nandou - que nous avons prénommé Mia (image 3), puisque personne n'a daigné lui un donner un. Elle vit à côté de Mara, seule depuis le décès de son compagnon. La vétérinaire sur place nous explique que Mia aussi possède des problèmes de santé et qu'il faut obliger la mairie à ne pas reprendre d'animaux pour cet endroit. N'oublions pas, plus loin, bien caché une serre avec de nombreuses volières... Et des oiseaux qui survivent. 

Heureusement, le deuxième s'est mieux déroulé malgré nos craintes. La fauverie du Faron (images 2, 5 et 6) a été très critiquée. Beaucoup trop ? Accusé de vendre des animaux à des particuliers, à des professionnels, de réaliser des dressages pour des cirques, de posséder des enclos vraiment beaucoup trop petits pour les espèces présentes... Il y aurait beaucoup à dire, et ce dialogue se fera avec les - récents - propriétaires des lieux. De nombreux changements doivent être apportés à la fauverie, mais c'est entre les mains de la mairie de Toulon de les y aider !

Pourtant, ces deux établissements ne sont pas les seuls à être sous les feux des critiques. Le zoo d'Amnéville, la ménagerie du jardin des plantes, le zoo de Strasbourg, le zoo de Fréjus, ROAAR (image 8)... Combien d'entre eux présentent des animaux dans des cages bien trop petites ou non adaptées à l'espèce ? Combien réalisent des spectacles avec animaux ? Combien euthanasient leurs animaux ? Combien de bébés arrivent à sortir de leurs enclos ? (image 4) Combien d'animaux d'espèces grégaires - éléphant, primate, félin - vivent seuls ? (image 7) Et combien d'animaux finissent par montrer des signes de folies ? Mais soyons réalistes, il y a des bons et des mauvais élèves partout. 

Certains de ces établissements représentent un véritable lieu de retraite pour les animaux. L'association Tonga, Terre d'Accueil en est la preuve. Les animaux saisis par les autorités y trouvent une retraite bien méritée. Dans un autre style La Tanière, mais qui permettra, d'ici quelques mois, de rendre ces animaux visibles. 

Mia_zoo_problem

​INVESTIGATIONS...

zoo_paris

LES PROBLÈMES ?

Puma faron

NOTRE AIDE

Biparc

​​HISTORIQUE