FAUNE CAPTIVE DANS LE MONDE...

 

Les enquêtes de Chapter Animals se sont produites un petit peu partout dans le monde, notamment grâce à l'aide de bénévoles engagés à nos côtés. Nous nous sommes aussi beaucoup documentés auprès de nos partenaires locaux, pour en connaître plus sur les conditions de détention de certains animaux. Même les activités qui peuvent paraître mignonnes ou inoffensives peuvent être néfastes pour les animaux.

L'Asie est le continent sur lequel nous avons le plus travaillé. Principalement sur les cafés et bars à thématique animalière, qui rencontrent une popularité immense au Japon, en Thaïlande et en Corée du Sud. Si les chats et les lapins sont présents, des animaux exotiques apparaissent de plus en plus dans ces types d'établissements - à commencer par la loutre et le hérisson. Cette expérience insolite, que beaucoup aimeraient tenter, cache en réalité un secret terrible ... celui de la capture illégale de la faune sauvage.

Entrer dans un tel endroit, n'est pas anodin. Si, en général, les cafés pour chats et lapins permettent aux clients d'adopter un animal, ceux avec des animaux sauvages attirent principalement les foules afin de pouvoir les manipuler. Ce qui est très stressant pour l'animal. Les hiboux, animaux nocturnes, sont perturbés en permanence. Attachés, avec des ailes déplumées, il n'est pas rare de les voir essayer de s'envoler pour tenter de trouver un endroit calme. Les faucons, les serpents, les suricates, les wallabies, les iguanes et les hérissons peuvent également être très perturbés à force d'être manipulés toutes les cinq minutes par... les touristes. Parce que ces établissements sont bien plus fréquentés par les touristes de passage que la population asiatique elle-même. Les pingouins, qui possèdent également un café, attirent également la foule, mais ne peuvent pas être touchés.

Nous avons également pu en apprendre plus sur certains zoos, où l'idée même du bien-être animal n'existe pas. Saviez-vous que des orangs-outans doivent simuler des combats de boxe . Ces grands singes, en danger critique d'extinction, sont obligés de se déguiser pour amuser les visiteurs. Ils sont ensuite obligés à prendre la pose, pour que les visiteurs puissent réaliser des photos à leurs côtés. Bien évidemment, le moindre geste de travers n'est pas toléré pour cet être si intelligent. Vous pensez que ces grands singes sont des cas uniques . C'est sans compter sur les crocodiles qui servent pour faire des photos, la possibilité de poser également avec un tigre ou les balades à dos d'éléphants sous la menace de l'ankus. 

Cofee korea kangooOrangoutantsPrimates

SerpentPrimates japon00 1Togrezoo

Parmi nos autres enquêtes, celle des dromadaires d'Égypte et leurs conditions de travail honteuses. En France, un individu est autorisé à détenir un dromadaire, tout comme un chameau ou un lama, au même titre qu'un cheval ou un âne. Il est donc choquant de voir comment les animaux sont traités dans leur propre pays. Attachés en plein soleil pendant des heures, sans nourriture ni eau, les dromadaires attendent qu'un client les loue. Ils sont ensuite chargés en poids, pour soulever l'individu mais aussi ses bagages. Il n'est pas rare de voir des dromadaires blessés, surtout au niveau des narines, car ils sont tirés avec un anneau et une corde. Les jambes souffrent également, souvent les dromadaires sont attachés avec des cordons beaucoup trop petits. Ils ne peuvent pas se coucher. Les propriétaires de ces attractions n'hésitent pas à les frapper, les forçant à travailler. Les mâles, une fois l'âge adulte atteint, sont vendus au marchand local pour faire de la viande. Les femelles subissent le même sort lorsqu'elles ne peuvent plus se reproduire.

Pour rester dans les pays chauds, les charmeurs de serpents sont  une fausse bonne idée. Ce n'est nullement fabuleux et c'est même une pratique dangereuse. Les serpents ne peuvent pas entendre le même son que nous, ils ne ressentent que des vibrations. Et en aucun cas la flûte du charmeur n'y est pour quelque chose. Le serpent n'est nullement hypnotisé par la musique, comme le pensent les spectateurs de ce triste tour de passe-passe. C'est le bruit autour de lui, la foule qui s'approche et le tapotement des pieds du charmeur qui oblige le cobra à sortir de son panier... en position défensive. Le serpent étant un animal relativement sensible à certains sons, une fois réveillé, les vibrations que la flûte émet les inquiètent et ils vont se déplacer au son de ces dernières. Mais attention à ce que ni le charmeur ni le public ne soient trop proches, un accident pourrait se produire très rapidement. Rappelons que les différentes espèces de serpents utilisées - bien qu'une majorité de cobra - sont sauvages et peuvent être très dangereuses. Un mouvement qui tourne mal, et c'est une morsure qui amènera la mort. 

Pour rester dans les spectacles de rues, ceux des primates sont épouvantables. Ils ont lieu sur le continent africain, mais également sur celui d'Asie. Les primates sont obligés d'effectuer des numéros, attachés à une chaîne ou une laisse afin d'attirer la foule. Souvent vêtu de vêtements, parfois maquillés, ils effectuent des spectacles de rues pour attirer le public et leur demander une petite pièce. 

 

  À savoir :  

 

Il nous paraissait évident de ne pas préciser que les activités liées aux animaux, comme donner le biberon aux bébés fauves ou prendre des selfies avec eux, sur le continent africain, n'avaient rien de pédagogique. Ils vont à l'encontre même du bien-être animal, puisque ces derniers sont destinés à finir pour la chasse en boîte. Il en va de même, en Asie, avec les fermes à tigres, qui seront abattus pour la peau et les os. Toute activité impliquant des fauves, et de manière générale des animaux, sont à proscrires. 

 

Partage facebook

Partage twitter

Faire un don

 

  RESTONS EN CONTACT  

Vous souhaitez être informés continuellement de nos actions, de nos combats, des avancées de notre association et savoir comment vous pouvez nous aider à faire avancer les choses . Alors, abonnez-vous à la newsletter de Chapter Animals. Nous comptons sur votre soutien !

 

E-mail

Newlogoweb

Chapter Animals est une association - présente depuis 2017, publiée au Journal Officiel depuis le mois de septembre 2018 et déclarée à la préfecture du Var (83).

Suivez-nous afin de continuer à être au courant de nos prochaines actions :

Logotwitter Logofb Logoinsta Logomail

 

Pages importantes :

Contact | Qui sommes-nous ? | S'impliquer |

Rapports : Captivité | Cirques | Zoos | Delphinariums | Faune Sauvage Captive | Divertissement | Trafic et NACSanctuaires Chapter Animals 

Site internet : e-monsite. Mise en page par Julien.

© 2020 - Chapter Animals.