Les investigations que nous menons, par nous-mêmes ou des bénévoles, nous permettent de vérifier les conditions de vie des animaux dans les zoos. Cela nous permet de vérifier de nos propres yeux, plutôt que d'écouter les rumeurs qui circulent. N'oublions pas que le but premier de notre association reste la construction du premier sanctuaire en France, pour animaux issus de la captivité. Cela nous permet d'étudier le comportement de ces animaux dans les zoos et de prendre note sur ce qu'il sera bon ou non de faire, tout comme de vérifier si un individu a besoin d'aide !

Parfois, nous avons de très bonnes surprises. C'était le cas avec le rendez-vous de la fauverie du Faron, pendant lequel nous avons pu échanger pendant près de deux heures avec les gérants du parc. En revanche, et le plus souvent, ce ne sont que désillusion. C'est le cas avec un mini-zoo où, malgré notre rencontre, rien ne change malgré les efforts pour améliorer les conditions de vie des animaux de la vétérinaire présente sur place. Le sort de la petite singe Mara et de du nandou Mia ne semble guère faire de doute. Elles seront destinées, avec les autres animaux présents, à terminer leur jour sous le regard des quelques visiteurs du parc, qui n'ont que faire des enclos des animaux, préférant déjeuner dans le parc, faire un tour de petit train ou admirer les nombreux paons, canards et tortues en liberté. 

Zoo prblms 03
Zoo prblms selfie

Une chose est sûre. Pour Mia tout comme pour Mara, notre combat ne prendra pas fin. Nous réaliserons le maximum pour que ces animaux puissent terminer leur vie dans les meilleures conditions. Mais notre combat ne s'arrête pas qu'à ces deux individus, partout dans le monde Chapter Animals agit pour la cause animale. Avec notre partenaire japonais, Elephants in Japan, nous nous battons pour sortir l'éléphante Himeko de sa triste vie. Grâce à nos enquêteurs, nous avons pu mettre à jour les dérives du Kitsune Mura, au Japon, un parc à renard où les conditions de vie de ces derniers sont inadmissibles, vendant des articles à base de... fourrure de renard. Nos enquêteurs ont aussi pu assister à divers spectacles, mettant en scène des animaux. Un zoo n'est pas un cirque ! Les animaux ne doivent pas travailler. Nous avons aussi assisté aux coups de crochet pour éléphants, au fouet pour les fauves, le coupage des plumes pour empêcher les oiseaux de voler, selfies/caresse avec les animaux...

Il y a aussi notre engagement de venir en aide aux animaux prélevés à l'état sauvage. Ces animaux sont bien plus nombreux qu'on ne peut le penser. Les plus vieux individus des zoos, notamment en ce qui concerne les primates, les éléphants et les cétacés, ont bien souvent été prélevés sauvages ! Pour ces animaux, exploités par l'homme depuis beaucoup trop longtemps, leur place n'est plus dans des zoos. Elle est dans la nature, à nos côtés, aux côtés des sanctuaires.