Les cerfs, une chasse sans merci :

 

Pourquoi nous battre pour les cerfs en France ?

 

Cerfs 1

Les combats entre cerfs peuvent être violents, mais ces animaux n'attaqueront jamais l'homme si celui-ci ne le dérange pas.

Le cerf peut mesurer jusqu'à 260 cm de long et peser jusqu'à 300 kilos à travers le monde. Dans nos forêts, ce dernier pèse en moyenne 150 kilos et "seulement" 180 cm. La femelle du cerf est la biche, qui, en France, mesure en moyenne 120 cm pour 80 kilos. Mais nous en reparleront dans une rubrique qui lui sera réservée. 

 

L'hiver, ce grand cervidé peut, par manque de nourriture, perdre jusqu'à 15 % de son poids initial. 

 

À partir de 9 mois, les bois commencent à pousser sur la tête des enfants mâles et, à l'âge d'un an, seront visibles. Cependant, les bois chaque année tombent afin de laisser en repousser. Contrairement à de vieilles croyances, le nombre de cors n'a rien à voir avec l'âge de l'animal. 

 

Dans de nombreux endroits, en France, la chasse a causé la disparition de cet animal. Celui-ci a alors dû être réintroduit, comme en Bretagne. Pourtant, cette espèce continue encore aujourd'hui d'être chassée, notamment lors de battues de chasse à courre. 

 

Cet animal préfère vivre la nuit. La journée, il vit dans de denses forêts afin de se cacher de ces divers prédateurs, et principalement de l'homme. De plus, sa vue et son ouïe sont extrêmement développées. Il n'a donc aucun souci pour se déplacer. Il peut courir jusqu'à 40 k/h, et effectuer de grands sauts, les records en date de cerfs sauvages étant de 3 mètres de hauteur et 11 mètres de longueur. 

 

Cet animal est grégaire. Il vit donc, comme de nombreuses autres espèces, en groupe. Plus d'une soixantaine d'individus peuvent constituer une harde, mais un seul mâle sera présent. Lors de ces périodes, le mâle dominant raire, afin d'effrayer les autres mâles. Des combats ont souvent lieux, blessant, des fois gravement, l'animal. Le cri de l'animal s'entend sur plusieurs kilomètres. C'est la seule période de l'année où le cerf peut se montrer agressif. Lors de ces combats, il n'est pas rare qu'un jeune mâle, profite de cette occasion pour s'accoupler avec une ou des femelles. 

 

En dehors des périodes de rut, aussi appelée bram, le cerf est un animal qui préfère rester seul.

 

En captivité, le taux de décès des nouveaux-nés durant les premiers jours est beaucoup plus élevé qu'à l'état sauvage. De plus, les jeunes individus sont extrêmement stressés et il n'est pas rare que des comportements stéréotypés apparaissent, comme le fait de marcher le tour de son enclos ou encore chercher à le manger.

 

Ce mammifère est herbivore. Se nourrissant de fruits, d'écorces, de feuilles, de lierres, de fleurs et peut aussi aller se nourrir dans les cultures agricoles, en grignotant du maïs.  

 

Le réel prédateur du cerf est l'homme, le chasseur. Les loups et les lynx, prédateurs naturels de cet animal se faisant extrêmement rare en France. Et si le cerf peut, en effet, être porteur de nombreuses maladies et tiques, ce qui en fait un des principaux argument afin de continuer sa chasse, il est cependant vrai que certaines peuvent être transmise à l'homme... En mangeant sa viande. La cuisson de sa chaire doit être cuite de façon spéciale, sinon, l'homme pourra se retrouver contaminer. Ce qui est un exemple parfait pour prouver qu'il faudrait mieux le laisser vivre à l'état sauvage et introduire ces prédateurs naturels, qui, eux, ne risquent rien. 

 

 

Voici la liste des articles que nous consacrons à la protection des cerfs.

 

Un article est en cours de préparation, soyez patients, il ne devrait pas tarder.