Les hippopotames - mode de vie non adapté :

 

Pourquoi faire des hippopotames nos clients ?

Clients hippopotames

Nos clients sont actuellement les hippopotames des cirques, en France. Ils ne sont que deux. Voici pourquoi...

Les hippopotames dans les cirques en France ne sont plus nombreux. Ils sont uniquement deux. D'un côté, vous avez probablement déjà entendu parler du célèbre hippopotame Jumbo (cirque Müller) pour lequel One Voice ne cesse ces actions. Le second hippopotame de cirque est une femelle, elle se prénomme Bouly (cirque Royal Kerwich). Les hippopotames dans les cirques n'ont jamais été réellement nombreux, même il y a 15 ans. Si la plupart d'entre eux ont disparus des pistes françaises, certains ont eu la chance de retrouver une vie semi-sauvage en Afrique du Sud. C'est le cas de Tonga et d'Aldo, en 2007.

 

Alors, pourquoi vouloir faire de Bouly et Jumbo nos clients ? Il n'est pas question de maltraitance mais des conditions de vie. Dans les cirques, ces animaux ne peuvent vivre selon leurs besoins physiologiques. Premièrement, les hippopotames sont des animaux grégaires, au même titre que les éléphants par exemple. Pourtant, dans les cirques, tout deux vivent seuls. Alors, ils ne sont pas "seul" à proprement parler puisqu'ils sont entourés des autres animaux et du personnel, mais ils n'ont pas de contact avec un membre de leur espèce. Sauvages, ils vivraient dans des groupes constitués d'une trentaine d'individus. Là, dans leur remorque ou dans leur piscine, ils sont seuls. 

 

Ensuite, les hippopotames sont des animaux semi-aquatiques. Ils passent le trois quarts de leur journée dans l'eau. Bien qu'ils disposent de piscine dans les cirques, celles-ci ne pourront jamais remplacer les cours d'eaux naturels. Pourquoi ? Peut-il s'immerger dans l'eau et nager librement ? Saviez-vous que durant 6 minutes, en moyenne, un hippopotame peut rester en immersion totale ?

 

Ce sont aussi des animaux qui vivent de nuit. À l'état sauvage, ils marchent et courent sur environ 5 kilomètres afin de dévorer prêt de 40 kilos de nourriture - principalement de l'herbe fraîche. Pourtant, lorsqu'ils sont en captivité, la nuit, ils sont enfermés dans des enclos, des remorques et ne peuvent vivre selon leurs envies. 

 

En vivant seuls, ces animaux ne peuvent se reproduire. On ne peut pas dire qu'ils sont présents pour préserver l'espèce ni pour des programmes de

reproductions. Bouly est une femelle âgée de 18 et, comme le souligne le directeur du cirque, est célibataire. Voilà maintenant prêt de 12 ans qu'elle a atteint sa maturité sexuelle. Bouly, comme de nombreuses femelles, doit avoir les instincts pour devenir une bonne mère - d'ailleurs, les relations mères/enfants des hippopotames sont pleines d'amour - mais elle ne pourra jamais l'exprimer. Jumbo lui est mâle âgé de 30 ans. 

 

À quoi sert un hippopotame sur la piste ? Pas grand chose. Il fera un tour de piste et, au mieux, montera sur une scène pour faire une dégustation de fruits ou de pain. Cela ne sert pas à grand chose, soyons honnête. Encore moins si ces animaux ne sont présentés qu'en ménagerie... Il serait peut-être temps, avec l'amour porté à ces animaux, de les placer dans des structures adéquates où Jumbo et Bouly pourrait se rencontrer et rencontrer d'autres individus de leur espèce. 

Nos clients hippopotames :

Client bouly
Client jumbo