Entetedauphins

  PRÉSENTATION DE CHAPTER ANIMALS :  

 

- Chapter Animals est une association de loi 1 901, créé par Julien NIBES, en 2018. Avant cela, l'association était active mais non reconnue par l'État. Celle-ci agit en France, mais aussi au Japon, en Slovaquie et à São-Tomé & Principe, grâce à l'aide que nous apportent nos partenaires sur place ou nos bénévoles étrangers. Nous nous battons pour que l'animal soit considéré comme l'égal de l'homme, pour que celui-ci puisse avoir des droits, soit libre et en sécurité dans son milieu naturel ainsi que pour protéger l'environnement et les merveilleux paysages que nous avons la chance de découvrir chaque jour. Notre combat englobe la faune sauvage, dans sa totalité, que celle-ci soit liée de près ou de loin aux animaux, à la planète ou aux hommes.

« Chapter Animals » peut se traduire en français par « Chapitre Animal ». Ce nom a été désigné comme celui de notre association puisque nous pensons qu'un jour, la maltraitance animale ne sera qu'un chapitre, que nous pourrons tourner une nouvelle page et commencerons à écrire une histoire en harmonie avec les animaux et la nature.

Notre action de tous les jours consiste à pouvoir intervenir là où les animaux ont besoin de notre voix. Pour cela, il peut nous arriver de mener des enquêtes par nous-mêmes ou avec l'aide de lanceurs d'alertes, pouvant durer plusieurs mois, voir plusieurs années et étant ensuite transformées en vidéo(s), avec les images que nous avons pu capturer sur place. Avant tout, nous essayons dans la mesure du possible d'en savoir plus. Pourquoi les animaux vivent dans ces conditions ? Pouvons-nous les aider à améliorer leur confort ? Un dialogue avec le responsable est-il possible ? Si rien ne semble possible, notre équipe juridique prendra le relais.

Notre principe est basée sur la non-violence. Nous n'hésitons pas à demander des rendez-vous avec des responsables afin de discuter pacifiquement du sort des animaux. Tel que précisé plus haut, lorsque le dialogue est impossible, nous agissons. Nous savons que chaque individu possède son propre avis concernant les sujets que nous abordons et pensons qu'un débat est le meilleur moyen afin de pouvoir aller vers un positif. En revanche, nous n'avons aucune pitié avec les tueurs d'animaux, seulement pour le plaisir que ce soit à travers la torture, le braconnage ou toute autre forme.

En plus de notre combat pour les animaux, Chapter Animals s'engage aussi à protéger la flore sauvage. La nature offre aux hommes des paysages merveilleux que nous devons protéger avant qu'ils ne disparaissent à jamais. Des océans, des montagnes, des forêts... Nous sommes entourés par une flore sensible, vouée à disparaître nous ne changons pas nos habitudes. Notre mission consiste à protéger ces environnements. Afin d'équilibrer l'écosystème, nous demandons que ces zones deviennent des zones protégées, des sanctuaires. Chapter Animals s'engage à financer dès que possible des sanctuaires afin de protéger la faune et la flore, qui joueront un rôle important pour la réhabilitation des animaux que nous sauverons afin de leur offrir une vie en semi-liberté.

 

  NOS ACTIONS PRINCIPALES :  

 

Parmi nos nombreux combats, Chapter Animals possède trois grands objectifs. Le premier étant de pouvoir enfin donner un statut juridique à plusieurs espèces animales. Les trois espèces d'éléphants, les sept espèces de grands singes et les orques sont une priorité.. Les différentes espèces, qui n'ont plus à prouver leur intelligence, mériteraient de posséder le statut juridique de personnes non-humaines. Ce statut permettrait de faire cesser leur exploitation et/ou leur enfermement au sein des nombreux établissements qui, souvent, ne peuvent leur offrir des conditions de vie appropriée.

 

À travers ce changement, nous voudrions que chacun de nous puisse prendre conscience que les animaux ne sont pas de simples objets mais des êtres vivants et sensibles. Nous demandons aussi à ce que chaque propriétaire d'une de ces espèces apporte un soutien financier à la protection de l'espèce à l'état sauvage. Lors de nos enquêtes au sein des cirques et des zoos qui possèdent certaines de ces espèces, nous avons remarqué que de nombreux animaux ne vivaient pas dans des conditions optimales.

 

Puisque nous parlons des cirques, Chapter Animals s'est engagé auprès de plusieurs établissements à travailler en collaboration avec ces derniers et non plus contre eux. Notre décision a été prise après avoir eu des échanges avec plusieurs circassiens, qui nous expliquait que, régulièrement et dans de nombreux « petits cirques », les animaux n'avaient pas de terrains d'hivers. Nous prévoyons trois cas de figure pour des animaux que des cirques souhaiteraient placer. Soit ce sont des naissances et le cirque ne peut pas - pour des raisons diverses - les garder ; des animaux à la retraite - notamment les fauves et les singes, trop âgés - mais qu'aucune structure adéquate ne peut les accueillir ; ainsi que des reconversions d'animaux ne servant plus aux spectacles et ne pouvant servir à la reproduction. ​Nous sommes aussi les premiers à féliciter les cirques lorsque les animaux sont réellement placés à la retraite loin de l'itinérance, comme ce fut le cas de l'éléphante Lechmee (Arena Production), du lion Zulu, de la lionne Sarabi et de la tigresse Paris. 

 

Nous souhaitons aussi que les animaux présents dans les delphinariums puissent aussi avoir le droit à une retraite bien méritée, dans des sanctuaires marins et principalement ceux qui se sont retrouvés prélevés à l'état sauvage. Six dauphines, dans deux delphinariums français, sont, à ce jour, toujours vivantes et ont été prélevées dans les océans. Aujourd'hui âgées, les six survivantes devraient avoir droit de quitter les murs en béton qui servent de bassin pour nager librement.

 

*Photographie : Satawa Destination - 2019.